Quelles sont les clauses du contrat de travail d’une nounou ?

Conscients de la faiblesse économique des travailleurs, les juristes contemporains ont jugé utile de les protéger. Et en tant qu’employés, les babysitters font partie de ces personnes à couvrir. Un contrat de travail est alors rédigé dans l’intérêt d’une nounou. Il va mentionner les droits et les obligations de celle-ci.

Les droits de la nounou

Une nounou possède plusieurs droits inscrits dans les clauses du contrat de travail. Il en est ainsi du droit à la rémunération convenue avec son employeur. Elle peut aussi jouir de ses jours de congé et bénéficier d’une majoration de salaire grâce à des heures supplémentaires. Les droits de la nounou ne s’y résument pas aux clauses contractuelles. Elle pourra prétendre à une indemnisation en cas de maladie ou de rupture abusive de contrat de la part de ceux qui demandent ses services. À tout cela s’ajoute le respect de sa vie privée et le droit de démission à condition de se soumettre au préavis. Certes, ces droits susmentionnés restent les bases. Mais des clauses spéciales peuvent toujours s’y joindre.

Les obligations de la nounou

Trouver une nounou de confiance devient plus facile grâce à des sites spécialisés comme bsit.com/. Cependant, la protection de  son intérêt, en tant qu’employée, bien qu’elle soit nécessaire, n’est pas encore respectée. Comme dans tout travail, il existe des obligations légales en baby sitting. Tout babysitter digne de son nom se doit de connaître ses obligations principales. C’est le cas du fameux babysitter à Marseille qui les maîtrise. D’ailleurs, le premier devoir d’une nounou consiste à veiller sur l’enfant à sa charge et à en prendre soin comme si c’était le sien, car il est sous sa responsabilité. Le second concerne la non-divulgation des secrets dont elle a connaissance pendant son travail. Ensuite, en cas de garde d’enfants à domicile, elle devra respecter l’horaire qu’elle a décidé ensemble avec les parents. Enfin, il y a encore beaucoup d’autres obligations comme celle d’aviser les parents si elle ne pourra pas venir temporairement ou d’une façon permanente. De plus, les patrons peuvent y rajouter des obligations spéciales.

La rupture du contrat de travail d’une nounou

Il existe de nombreuses causes pouvant donner lieu à une rupture de contrat. La première touche le licenciement. Ici, l’employeur devra avoir un motif sérieux et légitime et prévenir sa nounou. Ce qui ouvre un droit à l’indemnisation pour l’employé sauf s’il a commis une faute grave. Quant à la seconde raison, elle est liée à la démission de la nounou. Celle-ci devra donc aviser son patron pour qu’il puisse procéder à la recherche d’une nounou à domicile. Faute de quoi, le babysitter allouera des dommages-intérêts aux parents en question. Tandis que le troisième cas parle d’un retrait d’agrément pour l’assistante maternelle. Si le cas échéant, il y a une résiliation pure et simple du contrat de l’ancienne nounou. Elle devra même supprimer son CV en ligne pour que l’application pour baby sitting ne la détecte plus.

Comment remplacer une nounou en cas d’arrêt maladie ?
Nounou, quelle rémunération et quelle modalité de paiement ?