Combien coute les services d’une babysitter ?

Services d'une babysitter

Le baby sitting est un mode de garde des enfants par un tiers ou un prestataire du service. Le gardien d’enfants doit prendre soin des petits pendant l’absence de leurs parents, en répondant aux demandes de ces derniers. Ce service est indispensable pour tous parents occupés par leur travail n’ayant pas beaucoup de temps pour leurs petits. Le tarif varie en fonction de nombreux critères, notamment du professionnalisme de la nounou et des besoins des parents. Les passages suivants font le point.

Les tarifs d’une baby sitter

Actuellement, le tarif horaire moyen du baby sitting varie entre 8 à 12 euros. Plus précisément, le tarif baby sitting ne doit pas être en dessous de 7,79 euros l’heure. Il s’agit d’un tarif correspondant au SMIC appliqué en vigueur. La Convention Collective Nationale des Salariés du Particulier Employeur régit le salaire des nourrices. À noter que l’âge de l’enfant est à considérer pour le calcul du salaire. Cela se caractérise en plusieurs niveaux.

Le niveau 1 consiste à surveiller occasionnellement un ou plusieurs enfants de plus de 3 ans. Le tarif est de 10,13 euros. Le coût augmente à 10,20 euros s’il nécessite l’entretien des espaces de vie de l’enfant. Il s’agit du niveau 2. Le niveau 2 quant à lui, inclut l’entretien du linge, mais pour un tarif de 10,40 euros. Un abattement sur salaire de 20 % pour les moins de 17 ans, et de 10 % pour les 17 et 18 ans. Il faut noter que la nourrice peut bénéficier d’une valorisation supplémentaire si elle est inscrite au RNCP. Pour les agences, le prix est beaucoup plus élevé en raison du professionnalisme. Avec les frais de l’agence, les parents doivent payer environ 16 à 22 euros. Tous les services sont inclus.

Mode de calcul du nombre d’heures et du tarif horaire le plus juste

Il est possible de préciser le tarif baby sitting par semaine ou par mois en fonction de nombreux critères. Cela se fait en calculant le tarif horaire et le nombre d’heures d’intervention en garde réparties entre les heures de présence responsable et de travail effectif.

Il faut prendre en compte le SMIC à l’heure, le taux horaire selon la convention ou encore le prix proposé par la baby sitter si cela convient aux parents. L’âge de la nourrice et le tarif des autres nounous de la ville sont également à prendre en compte. Plus la baby sitter est âgée, plus son tarif est élevé. L’âge détermine l’expérience. À noter que le tarif varie en fonction de la région.

Voici comment calculer le tarif hebdomadaire ou mensuel d’une baby sitter : si elle intervient 14 heures par semaine, pour 11 euros par heure, elle doit recevoir donc 616 euros par mois, dont 23 % de ce montant est versé aux cotisations sociales. Par ailleurs, l’employeur doit rajouter 40 % en plus pour les charges patronales.

Les tarifs spéciaux

Pour certaines particulières, la nounou peut réclamer un tarif spécial. Si elle est sollicitée de nuit par exemple : pour la garde des enfants de plus de 3 ans, la majoration peut atteindre 3 euros par enfant. À noter que les heures de sommeil des enfants peuvent être décomptées du tarif.

Pour un événement, un mariage par exemple, le tarif baby sitting peut atteindre les 15 euros par heure. Cela pour permettre aux parents de célébrer l’événement tranquillement. Dans un tel cas, le nombre d’enfants s’avère parfois élevé.

Par ailleurs, il existe également des aides financières baby sitting. Pour en bénéficier, il faudra approcher la CAF. Les parents obtiendront d’aides financières pour payer la nounou pour toute déclaration de missions baby sitting.

En gros, il n’y a pas de tarif fixe. Cela varie en fonction du prestataire, des missions de la nourrice ainsi que de la situation géographique.

Demander une place dans une crèche à Lyon : guide en ligne
Comment faire le bon choix de mobilier enfant ?